Communiqué de presse

L’Algérie vaccine 10 % de la population générale contre la COVID-19

01 octobre 2021

L’Algérie a entièrement vacciné 10 % de sa population générale contre la COVID-19, atteignant ainsi l’objectif mondial fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) visant à élargir la vaccination et à aider à inverser le cours de la pandémie.

« L’Algérie a été un des premiers pays de la région Afrique de l’OMS à initier, dès janvier 2021, la vaccination contre la COVID-19. Le gouvernement a déployé depuis lors d’importantes ressources humaines et matérielles pour offrir des vaccins sûrs et efficaces à sa population et freiner ainsi la propagation du virus dans l’ensemble des wilayas. Le lancement d’une grande campagne nationale de vaccination en septembre 2021 a permis d’accélérer ce processus pour atteindre avec succès l’objectif de 10 % », a déclaré Dr François Nguessan, Représentant de l’OMS en Algérie.

En mai 2021, l’Assemblée mondiale de la Santé, l’organe décisionnel de l’OMS, a en effet fixé l’objectif mondial consistant à vacciner 10 % de la population générale de tous les pays contre la COVID-19 d’ici la fin du mois de septembre 2021, puis 30 % à la fin décembre 2021. Il a aussi été décidé lors du sommet mondial sur la COVID-19 en marge de l’Assemblée des Nations Unies, en septembre dernier, que 70 % de la population mondiale doit être entièrement vaccinée d’ici septembre 2022. 

À ce jour, l’Algérie a reçu 24.556. 400 millions de doses de vaccins, dont près de 6 millions de doses à travers le Mécanisme COVAX et 18,5 millions de doses à travers des accords bilatéraux.

Au 10 octobre 2021, plus 10,7 millions de doses de vaccins ont été administrées : 6 254 204 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, soit 31,3 % de l’objectif arrêté dans la stratégie du gouvernement algérien qui est de 20 millions d’individus (correspondant à 70 % des personnes âgées de plus de 18 ans), parmi lesquels 4 539 059 personnes sont désormais entièrement vaccinées, soit 22,7 % de cette population cible et 10,2 % de la population totale algérienne.

Le pays a atteint cet objectif grâce aux efforts et moyens déployés pour acquérir un grand nombre de vaccins différents dans les plus brefs délais avec une enveloppe budgétaire de 207 150 200 dollars US. La disponibilité importante en vaccins à partir de juillet 2021 a permis de rendre accessible la vaccination à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans, alors que les vaccins étaient initialement réservés à des catégories de personnes prioritaires prédéfinies », a déclaré Dr Djamel Fourar, Directeur Général de la prévention et de la promotion de la santé au Ministère de la santé.

Parallèlement à ces acquisitions, le principal défi relevé a été celui de faire face aux réticences de la population et à la désinformation. A cet effet, une large opération de sensibilisation a appuyé la campagne de vaccination, qui a permis de vacciner 1,6 million de personnes du 4 au 17 septembre 2021. La stratégie du ministère de la santé a été de mettre en avant la vaccination de proximité en mobilisant toutes les structures fixes de santé, ainsi qu’en installant des points de vaccination dans divers espaces publics, les officines pharmaceutiques privées et dans les mosquées. La vaccination a également été dispensée directement sur les lieux de travail et notamment dans les départements ministériels. Enfin, une stratégie mobile a été mise en place pour atteindre les populations des zones enclavées.

Le Ministère de la santé a également facilité le suivi de cette vaccination intensive en s’appuyant sur de nouveaux outils innovants, tel qu’expliqué par le Dr Fourar : « une plateforme numérique a été mise en place à cet effet et un certificat de vaccination avec un code QR aux normes internationales est désormais remis à la personne vaccinée ».

Pour le gouvernement algérien, l’atteinte de 20 % de la population cible complètement vaccinée est une réalisation importante qui accompagne la diminution du nombre de nouveaux cas de COVID-19 observée ces dernières semaines. Cela a permis un allègement progressif des mesures de confinement, comme souligné par le slogan : « avec la vaccination, la vie continue ». La vigilance et le respect des mesures barrières restent cependant primordiaux pour maintenir une circulation faible du virus, tout en continuant les efforts pour atteindre les objectifs de vaccination tracés par l’OMS.

Jusqu’à présent, 16 pays du continent ont atteint l’objectif de 10 % de vaccination, dont l’Algérie. Trois autres ont atteint l’objectif des 40 %. En tout, seulement 66 millions de personnes en Afrique, soit 4,8 % de la population du continent, ont été entièrement vaccinées contre la COVID-19.

L’OMS travaille avec l’Algérie afin de fournir un soutien adapté à ses besoins pour accélérer la vaccination anti-COVID-19 sur l’ensemble du territoire. L’Organisation accompagne notamment les autorités sanitaires dans la formation continue du personnel de santé en charge de la vaccination, et dans le renforcement de la chaîne de froid pour le stockage et le transport des différents vaccins. L’OMS a en effet appuyé l’évaluation de cette chaîne de froid à l’échelle nationale et régionale ainsi que l’acquisition de nouveaux équipements au profit de l’Institut Pasteur d’Algérie et des différentes directions de la Santé et de la Population. Un renforcement des capacités en termes de communication sur les risques et engagement communautaire a également permis, avec l’appui du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, de toucher plus de 2400 personnels de la santé. D’autres activités liées à la vaccination sont actuellement en cours de mise en œuvre avec l’appui de l’OMS, et plus globalement avec la contribution du Système des Nations Unies, dans le cadre de la riposte nationale contre la COVID-19.

L’Algérie vaccine 10 % de la population générale contre la COVID-19

Generic profile pic

Leila Chibout

OMS
Point focal communication

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative

OMS
Organisation mondiale de la santé

Objectifs poursuivis à travers cette initiative