A l’ONU, 20 femmes dirigeantes nommées en 2020 et à suivre en 2021

Au cours de l’année 2020, le Secrétaire général des Nations Unies a nommé 20 femmes à des postes de haute direction, dont une algérienne, Mme Khalida BOUZAR.

Neuf d’entre elles ont été nommées à des postes dans des missions politiques ou de paix sur le terrain. Sur ces 20 femmes, neuf sont originaires d’Afrique, sept des Amériques et des Caraïbes, trois d’Europe et une d’Asie. ONU Info vous propose de découvrir ces femmes dirigeantes à suivre en 2021.

Parmi ces femmes, Mme Khalida BOUZAR, d'Algérie, Directrice du Bureau régional pour les États arabes du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)  

Avant sa nomination, Mme Bouzar était Directrice régionale pour le Proche-Orient, l’Afrique du Nord et l’Europe du Fonds international de développement agricole (FIDA) depuis 2012, où elle a mis en place et dirigé des programmes et des opérations à grande échelle.  Elle a plus de 35 ans d’expérience en matière de leadership aux niveaux international et national, dont 25 ans au sein du système des Nations Unies. 

Son parcours universitaire, son expertise technique, sa carrière et ses intérêts couvrent un large éventail de questions de développement, notamment le développement durable, le développement rural, l’environnement, les changements climatiques, les migrations, l’économie et l’industrie, en grande partie dans des contextes précaires et de conflit. Mme Bouzar a une connaissance approfondie de la région des États arabes, ainsi que des activités de l’ONU et de ses institutions spécialisées aux niveaux mondial, régional et national, qu’il s’agisse des politiques, des programmes et de la gestion et des opérations.

Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de l’Université des sciences Pierre et Marie Curie à Paris, en France, et parle anglais, arabe et français. 

Lire la suite

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU
Nations Unies