Vaccins anti-Covid : l’OMS appelle les entreprises pharmaceutiques à partager leurs capacités de production

L'OMS lance un appel aux entreprises pharmaceutiques pour partager leurs installations de fabrication afin d’accélérer la production des vaccins.

Cet appel intervient alors que « plus des trois quarts des vaccins sont présentement administrés dans seulement 10 pays, qui représentent près de 60% du produit intérieur mondial (PIB) mondial », a déclaré le Directeur général de l’OMS lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

« Près de 130 pays, représentant une population totale de 2,5 milliards de personnes, n’ont pas encore administré une seule dose de vaccin », a regretté le Dr Tedros, relevant que « certains pays développés ont déjà vacciné une grande partie de leur population qui présente un risque moindre de maladie grave ou de décès ».

L’OMS appelle les pharmas à suivre l’exemple de Sanofi

Le chef de l’OMS est ainsi revenu sur les prévisions de distribution des vaccins, dans le cadre du dispositif COVAX. Si l’annonce de mercredi dernier « fut un moment très excitant », « les vaccins ne sont pas là » alors que les pays sont prêts.

L’OMS veut donc « une augmentation massive de la production » des vaccins. A ce sujet, elle s’est réjouie de l’annonce faite la semaine dernière, par Sanofi. En effet, l’entreprise pharmaceutique française a indiqué qu’elle mettrait à disposition son infrastructure de fabrication pour soutenir la production du vaccin Pfizer/BioNTech.

Selon les médias, le géant français mettra ainsi à disposition son usine de Francfort en Allemagne. Sanofi s’est dit en capacité de « fournir plus de 100 millions de doses d’ici à la fin de l’année », à raison de 15 millions de doses par mois dès juillet.

« Nous appelons les autres entreprises à suivre cet exemple », a plaidé le Dr Tedros.La suite

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU
Nations Unies